Revue "La Recherche 310", juin 1998.
Copyright - [Précédente] [Première page] [Suivante] - Home

Revue : [REVUE024]

Titre : Revue La Recherche 310, juin 1998.

Cité dans : [DIV039]  Liste de revues diverses en électronique, avril 2016.
Stockage : Bibliothèque de l'I.U.T. parc de Grandmont

Lien : http://www.larecherche.fr

Page_42 : robotique " la coupe du monde des robots footballeurs", Dominique DUHAUT, MCF Paris VI.

Vers : La Terre sous toutes ses coutures
Vers : Enfin des maths sur le Web!
Vers : Search Engine Watch
Vers : All in One Search Page
Vers : Debriefing
Vers : Une aiguille dans une botte de foin
Vers : Exhumer le mammouth
Vers : La liste des listes
Vers : Mail sur le Web

juin98.gif - 6 Ko


La Terre sous toutes ses coutures

TOP

Lien : http://www.terraserver.com TerraServer
La société américaine Aerial Images va commercialiser sur Internet des photos de la Terre provenant d'un satellite russe.
Elles sont d'une résolution réservée jusqu'à présent aux usages militaires: deux mètres; autrement dit, elles permettent
presque de distinguer le modèle d'une voiture! Ces images sont le résultat d'une mission conjointe de la compagnie américaine
et de Sovinformsputnik, la branche commerciale de l'agence spatiale russe. Pendant quarante-cinq jours, le satellite russe a
filmé une bonne partie de la Terre avant de rapporter, le 3 avril, son chargement de pellicules photo. Après développement et
scannérisation, les prises de vues (bien exposées et sans nuage) viendront constituer une base d'environ 1 téraoctets (1.000
milliards!) sur le TerraServer. A partir de la fin du mois de juin, des images des Etats-Unis, d'Europe ou d'Asie seront
téléchargeables pour un prix compris entre 8 et 25 dollars. Pour 25 dollars, vous obtiendrez une image d'environ 8 Mo
couvrant une surface de 4,25 km x 4,78 km. Il sera possible de visualiser l'image haute résolution avant de la commander en
ligne et les moyennes résolutions (10 m) seront accessibles gratuitement.
La compagnie Kodak, associée à l'opération, commercialisera des tirages papier. D'autres missions programmées dans un futur
proche devraient permettre une couverture de la planète la plus complète possible. Précisons que ces clichés ne sont pas
répétés -- à la différence des images SPOT d'une résolution de dix mètres qui permettent de suivre l'évolution d'un phénomène
(déforestation, érosion, éruption...) -- et qu'ils restent dans la bande du visible.


Enfin des maths sur le Web!

TOP

Lien : http://www.w3.org/Math MathMl
MathMl 1.0 Specification
W3C Recommendation
07-April-1998
Lien : http://www.w3.org/TR/REC-MathML
Le Web a été créé par des scientifiques du CERN: avec de telles origines, qui aurait pu croire que les mathématiques seraient
maltraitées? Et pourtant... rien n'a été prévu jusqu'à ce jour pour représenter les formules mathématiques! Seule solution
envisageable mais très lourde: convertir signes et équations en images. Cette lacune du Web a certainement freiné les
mathématiciens dans la mise en ligne de leurs travaux.
Après plus de deux ans d'étude, le World Wide Web Consortium (W3C) vient de publier les recommandations de MathML
(Mathematical Markup Language) pour faciliter la représentation mathématique sur Internet. Grâce aux outils logiciels
adaptés, MathML permettra non seulement d'afficher et d'imprimer correctement des données mathématiques mais aussi d'indexer
et d'effectuer des recherches de documents.
MathML est un sous-ensemble de la nouvelle norme du Web, XML appelée à supplanter HTML. Mais pour ceux qui veulent dès à
présent tester et utiliser MathML, des plug-ins sont disponibles.


Search Engine Watch

TOP

Lien : http://searchenginewatch.com
Un site plein d'information sur les astuces pour utiliser les moteurs de recherche, sur leur actualité ainsi que sur leurs performances.


All in One Search Page

TOP

Lien : http://www.albany.net/allinone : Comme son nom l'indique !


Debriefing

TOP

Lien : http://www.debriefing.com/france : Un nouveau méta moteur canadien


Une aiguille dans une botte de foin

TOP

Internet constitue d'ores et déjà une gigantesque bibliothèque mondiale et son développement exponentiel ne va pas
faciliter la recherche de documents. Pour retrouver ses petits, il est devenu indispensable de recourir aux annuaires
et aux moteurs de recherche.
Deux chercheurs du NEC Research Institut de Princeton, Steve Lawrence et C. Lee Giles, ont publié, dans le numéro de
Science du 3 avril dernier, une analyse de l'indexation du Web par les six principaux moteurs de recherche (AltaVista,
HotBot, Infoseek, Excite, Lycos et Northern Light). En croisant différentes méthodologies, ils en viennent à évaluer à
une valeur basse de 320 millions le nombre de pages indexables (rappelons que les sites nécessitant un code d'accès ou
la plupart de ceux utilisant des bases de données ne sont pas indexables). HotBot obtient son brevet de premier de la
classe en n'indexant pourtant que 32 % de ces 320 millions de pages. Suivent ensuite Alta Vista (28 %), Northern Light
(20 %), Excite (14 %), Infoseek (10 %), et Lycos (3 %). Pour améliorer le résultat de vos recherches par un facteur
de 3,5, les auteurs de l'article conseillent de combiner les six moteurs... ou d'utiliser des outils tel MetaCrawler
qui le font à votre place en une seule opération.
Devant ces résultats, relativement décevants, les auteurs se demandent si la communauté scientifique ne devrait pas
créer un moteur qui indexerait uniquement les sites et documents importants pour les chercheurs.
  [1] : [REVUE051] Revue SCIENCE, Volume 280, 3 april 1998.


Exhumer le mammouth

TOP

Du 13 avril au 15 mai, des paléontologues ont procédé à l'exhumation, au Nouveau-Mexique, du squelette d'un mammouth. La
routine habituelle: creuser, extraire, nettoyer, classer. Sauf que cette fois ils ont décidé d'utiliser les possibilités
d'Internet et de faire profiter de leurs travaux "la Terre entière". Jour après jour ils ont posté des notes et des photos
sur l'avancement de leurs travaux. En complément, trois dossiers éducatifs pour tous âges sur les mammouths.
Lien : http://virtualelpaso.com/archaeology/mammoth/cir_mammoth_intro.htm


La liste des listes

TOP

Sur Internet, les listes de diffusion sont généralement une source d'informations de première main. Et il en existe une
quantité impressionnante. Pour une première consultation, la liste des listes francophones mise en ligne par le CRU
(Comité réseau des universités) constitue un excellent point de départ. Les listes sont classées par pays, par domaines, et
vous retrouvez aussi bien l'adresse de la liste sur la chromatographie chirale que celle sur le traitement automatique du
langage naturel ou bien la plus vieille liste de distribution en astronomie au monde.
Lien : http://www.cru.fr/listes


Mail sur le Web

TOP

Lire son courrier électronique lors d'un voyage à l'étranger n'est pas toujours chose facile! Foodora, un simple script,
vous permet désormais d'accéder à votre compte sur le Web. Il suffit de connaître l'adresse du serveur de mail de votre
fournisseur, par exemple pop.fournisseur.fr, et son port machine, généralement 110. Et bien sûr le nom d'utilisateur et le
mot de passe. Vous pouvez lister les messages reçus, les lire et même les détruire.
Lien : http://www.netspace.org/cgi-bin/foodora


Mise à jour le dimanche 1 avril 2018 à 11 h 25 - E-mail : thierry.lequeu@gmail.com
Cette page a été produite par le programme TXT2HTM.EXE, version 10.7.2 du 22 mars 2015.

Copyright 2018 : TOP

Les informations contenues dans cette page sont à usage strict de Thierry LEQUEU et ne doivent être utilisées ou copiées par un tiers.
Powered by www.google.fr, www.e-kart.fr, l'atelier d'Aurélie - Coiffure mixte et barbier, La Boutique Kart Masters Shop, La Boutique Kit Masters Shop and www.lequeu.fr.